Giuseppina Bozzacchi

 

 

Etoiledelopera.e-monsite

Giuseppina Bozzacchi

 

Giuseppina Bozzacchi naquit à Milan le 23 novembre 1853. Elle commença la danse après avoir été remarquée par la danseuse italienne Amina Boschetti. A l'âge de douze ans, elle partit avec Angelina Fioretti (également danseuse) pour la capitale française afin d'y perfectionner sa danse. Elle fut recommandée par Arthur Saint-Léon auprès du célèbre professeur de danse de l'époque Madame Dominique, cette dernière l'accepta dans son cours. 

Lorsqu'Arthur Saint-Léon créa le ballet Coppélia, il confia d'abord le rôle-tire à Adèle Grantzow mais celle-ci tomba malade et le chorégraphe dû se résoudre à trouver une remplaçante. Il choisit la toute jeune Giuseppina  pour incarner Swanilda, l'heroïne de son ballet. Elle commença les répétitions de son tout premier grand rôle dés 1869. Après quelques retards, la première du ballet eut lieu le 25 mai 1870 en présence de l'Empereur Napoléon III. Elle dansa ce rôle dix-huit fois, la dernière représentation eut lieu le 31 août 1870. Son succès fut immense, on louait les qualités de la jeune fille de dix-sept ans. Sa technique issue des écoles italienne et française fut très appréciée du public de l'époque. 

En 1870, la guerre franco-prusse fit rage et lors du siège de Paris elle resta dans la capitale où une épidémie de variole fit rage. Elle contracta la maladie et décéda le jour de ses dix-sept ans, le 23 novembre 1870. 

Elle resta longtemps dans le cœur du public parisien, et les danseuses ayant repris le rôle de Swanilda eurent du mal à faire oublier la jeune prodige. 

 

  Coppélia   Swanilda dans Coppélia
     coppélia   Coppélia
Coppélia  Coppélia

 

 >>Cliquez sur les photos pour les agrandir<< 

×