les étoiles de l'Opéra de Paris

Lise Noblet

 

Lise Noblet

Lise Noblet

Marie-Elisabeth Noblet naquit à Paris le 24 novembre 1801. Elle fut formée à l'Académie Impériale - puis Royale - de Musique. Elle entra au ballet de l'Opéra l'année de ses quinze ans et devint soliste très rapidement. Le monde du ballet était encore dominé par le style anacréontique, mais un vent nouveau devait bientôt souffler sur la danse par la voie du style romantique. A cette époque brillait sur la compagnie Emilie Bigottini,  Lise Noblet partagea l'affiche avec cette grande danseuse en 1823 dans Aline, Reine de Golconde. Elle gagna la faveur du public parisien grâce à ce ballet.Mais ses premiers succès furent auprès du public Londonnien, en effet, Mlle Noblet fut engagée de 1821 à 1824 au King's Theatre où elle devint une des favorites du public par son jeu d'actrice, sa vivacité et sa grâce. Elle se produisit dans des ballets tels que NinaLe Page inconstant (de Dauberval et remonté par Aumer )directement inspiré du Mariage du Figaro.

En 1824, Emilie Bigotinni prit sa retraite de danseuse, Lise Noblet saisit alors l'occasion pour retourner à l'Opéra dans le but de lui succéder. Elle reprit les rôles d'Emilie Bigottini comme le rôle principal du ballet Clari (chorégraphie de Milon), elle remplaca également sa rivale Amélie Legallois dans Cendrillon (par Albert), elle apparut aussi dans Mars et Vénus (de Jean-Baptiste Blache) où elle obtint un véritable triomphe.

Lise Noblet créa en 1828 le rôle de Fenella dans l'opéra d'Auber La Muette de Portici. Elle exprima dans ce divertissement dansé (inséré au sein de l'ouvrage lyrique) tout son talent lyrique, ce fut un de ses plus grands succès et il sera repris par les plus grandes danseuses du XIXème siècle.

Toutefois, une rivale arriva au sein de la compagnie et cantonner Lise Noblet au rôle secondaire, cette  rivale se prénommait Marie Taglioni. En 1829, elles furent distibuées dans la même oeuvre : La Belle au Bois Dormant d'Aumer, Marie Taglioni n'était alors qu'une Naïade et Lise Noblet interprètait la Princesse Yseult. Mais les choses commencèrent à changer quand le père de Marie Talglioni, Filippo, créa des chorégraphies qui mettèrent au premier plan sa fille dont la célèbre Sylphide en 1834 où Lise Noblet incarna la jeune fiancée écossaise Effie. Ce vent de romantisme soufflant sur la danse fut étrangé à la danse vive et terrienne de Lise Noblet. Eclipsée par la grande Taglioni, Lise Noblet fit une spécialité des pas espagnols, ce qui correspondit mieux à son tempérament. Elle fut d'ailleurs dans ce domaine la concurente de Fanny Essler. La soeur d'Emilie Bigottini , madame Alexis Dupont, dansa également à l'Opéra, elle apparut notamment avec sa soeur  dans le Jalao de Jerez.

En 1840, elle incarna son dernier grand rôle à travers le personnage de Phoebe dans Le Diable Amoureux de Joseph Mazilier. Un an plus tard, son concubin, le Général Clapirède, décèda et Lise Noblet décida de se retirer de la scène.

Lise Noblet décéda à Paris en septembre 1852 .

 

 

Lise Noblet et sa soeur Mme Dupont Mlle Noblet dans L'Ile des Pirates
Mlle Noblet dans la Fille du Danube Effie dans Giselle
Lise Noblet
Dans Guillaume III ou Le Bal masqué (1833)
Dans La Muette de Portici  

 

>>Cliquez sur les photos* pour les agrandir<<

 

 

*Source lithographies : BNF

×