Wilfride Piollet

piollet1.jpg

 Wilfride Piollet

 

                                              Wilfride Piollet est née le 28 avril 1943 à Saint-Rambert-D'Albon. A partir de l'âge de deux ans, elle s'initie à la danse chez Irène Popard où elle dansera jusqu'en 1955, année de son entrée à l'école de danse de l'Opéra. Parallèlement à l'école de danse, elle suivra l'enseignement de plusieurs professeurs, ainsi de 1956 à 1966 -sur les conseils de Serge Lifar- elle suivra les cours de danse de la grande ballerine russe, Madame Lioubov Egorova. Wilfride Piollet acquière sa technique auprès d'elle, les cours étant ouvert à tous elle y cotoiera les plus grandes étoiles de l'époque:Nina Vyroubova, George Skibine et son épouse Marjorie Tallchief. Elle suivra également des cours de mime chez George Wague et des cours de jazz chez Gene Robinson (de 1958 à 1968)ainsi que dix ans de cours de piano. Elle a eu également pour professeur Vera Volkova,Serge Perrault et Serge Peretti.

                                          En 1960, elle est engagée au sein du corps de ballet de l'Opéra au rang de premier quadrille.Cette même année elle commence à prendre des cours chez Marguerite Guillaumin qu'elle suivra jusqu'en 1967.Elle y rencontra son futur époux Jean Guizerix.Dés 1963, elle se voit confier des petits rôles notamment dans les œuvres de Georges Balanchine et dans le Lac des Cygnes (danses espagnol-version Bourmeister).Maurice Béjart lui confie son premier rôle de soliste en 1965 dans Noces.Elle est nommée danseuse étoile en 1969 après sa prestation dans Etudes d'Harald Landers, rôle qu'elle reprit un an plus tard au Ballet Royal Danois sur invitation du chorégraphe. L'année de sa nomination d'étoile, elle se produit au London Festival Ballet et commence à travailler ses rôles auprès de Maitre Yves Brieux.Elle suivra son enseignement jusqu'en 1985.

                              Au début des années 70, elle est préssentie avec Jean Guizerix pour interpréter une œuvre de Merce Cunningham. Dans cette perspective, ils partent  pendant un mois à New-York pour suivre l'enseignement du chorégraphe. Un an plus tard, Merce Cunningham vient monter son ballet Un jour ou deux à l'Opéra. C'est lors de cette création qu'elle prend conscience qu'après les entrainements avec Merce Cunningham, elle se sent plus à l'aise lors des répétitions du rôle d'Odette/Odile dans le Lac des cygnes qu'elle ne l'aurait été après un échauffement traditionnel à la barre classique. Dés lors, Wilfride Piollet va abandonner complètement l'entrainement à la barre pour commencer l'échauffement au milieu. Elle  va sans cesse approndir ses recherches pour déterminer quel peut être l'entrainement le plus optimal pour le danseur classique et développe ainsi une "technique de compréhension du mouvement", ses recherches déboucheront sur l'écriture de plusieurs livre:"Barres flexibles" et "Rendez-vous sur tes barres flexibles" (parus en 1999 et réédités en 2008 aux éditions "L'Une et l'Autre"), elle donne également des conférences où elle expose ses théories.

                                                                    Parallèlement à toutes ces activités, elle se lance dans la création chorégraphique ainsi dés 1977 elle créée Le Prince de Bois, puis s'ensuivra de nombreuses autres créations : Dam'Oisel, Mômerie, Huit danses Hongroises, Renard, Lettera Amorosa,...Toujours dans les années 70, elle participe  avec son époux Jean Guizerix et quelques danseurs de l'Opéra dont Jacques Garnier et Brigitte Lefèvre au Festival d'Avignon. Elle apparaît pour la dernière fois sur la scène de l'Opéra Garnier en 1990 lors de la carte blanche créée par son mari.  

De 1989 à 2008, Wilfride Piollet enseigne au Conservatoire supérieur de musique et de danse de Paris. En 1989, elle est nommée Commandeur dans l'Ordre du Mérite et en 2008 elle intègre le Conseil de ce même Ordre. En 2010, elle obtient le poste de vice-présidente du Pôle supérieur d'enseignement artistique Paris Boulogne-Billancourt. Dés 1990, elle remonte ballets du répertoire (Coppélia,etc.) et continue à chorégraphier, ainsi en 2005 elle créée L'Amour médecin pour la Comédie-Française et Anonymes en 2006 pour l'Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny. Plusieurs livres ont également été publiés : Parallèles en collaboration avec Jean Guizerix, Rendez-vous sur tes barres flexibles de Wilfride Piollet en collaboration avec Gérard-Georges Lemaire et Jean Guizerix, Barres flexibles, le livret de Giselle par Théophile Gauthier en collaboration avec Jean Guizerix et une série d'ouvrages pédagogiques : Les gestes de Lilou.

Elle a enseigné avec Jean Guizerix au sein de l'association Clef de Sole.

Wilfride Piollet est décédée le 20 janvier 2015.

                      

 

école de danse 1955
deuxième quadrille 1960
premier quadrille 1962
coryphée 1963
sujet 1964
première danseuse 1966
danseuse étoile 1969

 

  

Wilfride Piollet Wilfride Piollet (à droite)
La Belle au bois dormant Tzigane de George balanchine

 

Giselle avec Jean Guizerix (acte II)

 

 Odette dans Le Lac des cygnes
 Le Prince de bois 1ère chorégraphie de W.Piollet  Un jour ou deux

 

 >>Cliquez sur les photos pour les agrandir<<

 

 

Liens:http://www.lesbarresflexibles.net/index.html

            http://www.clefdesole.com/accueil_fr.html

 

×