Josette Amiel

 

Josette Amiel

Josette amiel

 

Josette Amiel est née le 19 novembre 1930 à Vanves de parents artistes, son père fut violoniste et sa mère pianiste. Dés son plus jeune âge, elle commenca par apprendre le piano. Puis le hasard l'amèna à prendre des cours d'acrobatie chez Robert Quinault à Paris. Madame Quinault enseignait la danse classique et elle incita Josette Amiel à prendre des cours avec elle. Bien que son père fut opposé à ce qu'elle fit une carrière chorégraphique, sa mère l'inscrivit des cours de danse en cachette. Josette Amiel était douée et son professeur décelant ses dons pour la danse l'incita à en faire sa profession. Elle intégra le  Conservatoire Supérieur de Paris dans la classe de Jeanne Schwarz et en sortit en 1947 avec le Premier Prix à l'unanimité du jury. Elle débuta sa carrière en 1948 aux Ballets des Champs-Elysées (sous un nom d'emprunt) où elle fut engagée en même temps que Leslie Caron et Violette Verdy. En 1948, elle fut engagée à l'Opéra Comique où elle gravit tous les échelons du corps de ballet jusqu'à celui de première danseuse. Elle dansa au sein de cette compagnie Casse-Noisette, Etudes, Concerto, Le Beau Danube, Les Sylphides et participa à la création du Mal aimé, Commedia dell'arte, La Boutique Fantasque et l'Amour Sorcier, Le Tricorne, La Clef des Songes, La Valse de Ravel,etc.

En 1952, la compagnie fut dissolu et Josette Amiel rejoignit alors le Ballet de l'Opéra de Paris avec le grade de deuxième quadrille. En effet, elle dut abandonner son titre de première danseuse acquit à l'Opéra Comique. Mais trois mois après son engagement à l'Opéra de Paris, elle passa le concours annuel de promotion où elle se classa première à l'unanimité du jury, ce qui lui permit de sauter trois grades et de devenir grand sujet. Elle se retrouva dans le cours de Carlotta Zambelli qui lui avait dit quelques années auparavant " on n'a pas besoin d'élève du conservatoire " ! Carlotta Zambelli et quelques danseurs de l'Opéra furent très froid avec elle mais Carlotta Zambelli finit par remarquer cette talentueuse danseuse et Josette Amiel devint son élève pendant trois ans. Elle lui apprit et lui fit répéter le rôle de Coppélia et grâce à cela, elle fut nommée première danseuse en 1955. Serge Lifar lui offrit le premier rôle dans Chemin de Lumières en 1958 ce qui lui valut sa nomination de danseuse étoile.  

Dotée d'une grande technique, elle fut l'interprète idéale des plus grands rôles du répertoire : Pas de Quatre, La Sylphide, les Mirages (rôle de l'Ombre), les Sylphides, Daphnis et Chloé, Giselle, la Fille mal gardée, Pétrouchka, Coppélia, Casse-Noisette, La Belle au Bois Dormant, l'Oiseau de Feu, Etudes, Petrouchka,etc. Elle participe également à la création de nombreuses oeuvres : Chemin de Lumières (Lifar), Pas de Quatre (A.Dolin),Printemps à Vienne. Josette Amiel interpréta sous la direction de George Balanchine : Les 4 tempérament (rôle de Sanguine), Sérénade, Scotch Symphoniela Symphonie de Gounod, Sérénade, Symphonie en C (deuxième mouvement). Elle fut choisie par Vladimir Bourmeister pour interpréter le rôle titre du Lac des Cygnes, oeuvre qui entrait pour la première fois au répertoire de l'Opéra. La première eut lieu le 21 décembre 1960.

Elle se produisit dans le monde entier avec le danois Flemming Flindt avec qui elle créa le Jeune homme à marier , et pour la télévision danoise et l'Opéra Comique le ballet La leçon ; ils obtinrent pour cette création le Prix Italia en 1963 pour la télévision danoise. La troupe de l'Opéra Comique s'étant reformée, les Etoiles de L'Opéra prêtèrent leur concours à quelques représentations, elle dansa ainsi Casse Noisette (Rayne), Annabel Lee (Skibine),l e Pas de deux de Don Quichotte et elle crée sur cette scène La Fète Arlésienne (Chazot) ; le pas de deux La Fète des fleurs à Genzano (Bournonville) ; le Boléro de Ravel  et  La leçon (Flindt) en 1964 .

Durand le mandat de Président du Géneral De Gaulle, elle dansa devant le Président Kennedy, le Roi des belges, Roi du Danemark, le President Adenauer, le Roi du Maroc, Le sha d'Iran et la Reine Elisabeth. Josette Amiel dansa également en tant que guest et fut parfois accompagnée de son partenaire Flemming Flindt sur les plus grandes scènes du monde : Copenhague, Rome, Munich, Berlin, Amsterdam, Londres,  Vienne, au Japon, au Kirov et au Bolchoï et pendant trois saisons avec le Chicago Opera Ballet où elle eut comme partenaire Erik Bruhn et john Gilpin.  

Elle quitta l'Opéra en 1972 mais continue à danser pour les plus grandes compagnies. En 1975, Jacques Chazot lui proposa d'ouvrir une académie de danse au Chatelêt et pendant trois ans, elle y donna des cours puis le local est récupéré par la mairie. Josette Amiel fut contactée par madame Goubé qui était le professeur de danse de Karin Averty (future première danseuse à l'Opéra), elle lui demanda de préparer sa jeune élève pour le Concours International de Varna. Elle accepta et Karin Averty obtint la grande médaille d'or. Peu de temps après, deux postes de professeurs se  libérerent à l'Opéra et Claude Bessy lui proposa de se présenter. Josette Amiel accepta et fut de 1980 à 1997 professeur du corps de ballet de l'Opéra de Paris. Parallèlement à son activité professorale, elle coacha de nombreux danseurs pour les concours : Agnès Letestu (1er prix de l'eurovion de la danse en 1989), Ghislaine Fallou (2ème prix à Varna), Carole Arbo, Marie-Claude Pietragalla, Wilfried Romoli, José Martinez (1er prix à Varna), Manuel Legris, Elizabeth Maurin, etc.

Depuis 1986, elle remonte le ballet Etudes d'Harald Landers pour de nombreuses compagnies : Opéra de Paris, Royal Danish Ballet, English National Ballet, Scala de Milan, Kirov, San Francisco Ballet, Tokyo Ballet, Ballet National de Chine, Opéra d'Helsinki, Amsterdam et Pittsburg. Elle remonte également le Pas de Quatre de Dolin pour l'Opéra de Paris et le Lac des Cygnes version Vladimir Bourmeister pour l'ouverture du nouvel opéra à Helsinki. Josette Amiel fut aussi comédienne notamment dans Mozart à Cannes où elle tenait le rôle de "La Guimard"  et dans l'Aiglon où elle interprétait la danseuse Fanny Essler.

En 1990 et 1992, pour son travail en tant que professeur de danse, elle reçut le Prix Diaghilev à Varma qui était attribué pour la première fois. Pour l'ensemble de sa carrière artistique, Josette Amiel a été décorée Commandeur de l'Ordre National du Mérite et Commandeur de la Légion d'Honneur (avril 2012).


 

Biographie écrite en collaboration avec Josette Amiel que je remercie vivement.

 

Josette Amiel dans Giselle Josette Amiel
Josette Amiel dans Don Quichotte Josette Amiel

 

 >>Cliquez sur les photos pour les agrandir<<

 

×