Adèle Grantzow

 

                                                           

1845-1877

                                                                             

                                          Adèle Camille Grantzow naquit en 1845 à Brunswick en Allemagne. Sa mère fut également danseuse et était réputée pour sa grande beauté. Adèlee apprit la danse sous l'égide de son père qui fut maître de ballet de la Cour de Hanovre puis du théatre de la Cour à Barlin. Par la suite, il envoya sa fille à Paris afin qu'elle continua son apprentissage auprès de Madame Dominique de l'Opéra de Paris. Elle fut engagée au ballet de Hanovre où elle se fit remarquer par Arthur Saint-Léon en 1858. Dés lors, elle devint sa protégée et il la fit engager au Bolshoï en 1865 comme prima ballerina puis à l'Opéra de Paris de 1866 à 1868, et enfin comme première danseuse au Théatre Impérial de Saint Pétersbourg de 1866 à 1872.

                                         Elle fit ses début à l'opéra de Paris dans Giselle où elle fut très remarquée et appréciée du public parisien. Elle triompha également dans d'autres ballets comme Néméa ou Le Corsaire (rôle-titre, Medora). En 1866, Adèle devait créer le rôle-titre dans le ballet La Source d'Arthur Saint-Léon, mais pour divers raisons elle se trouvait en Russie et fut remplacée par Mlle Salvioni, elle dansa toutefois ce ballet en 1867. Lors de la création du ballet Coppélia, Arthur Saint-Léon  l'a choisi pour danser le rôle de Swanilda mais elle tomba gravement malade et ne put l'interpréter, elle fut remplacée pas Giusepinna Bozzacchi.

Adèle Grantzow décèda le 7 juin 1877 à Berlin des suites d'une longue maladie.

 

 

Adèle Grantzow Adèle Grantzow
Adèle Grantzow  

                                            

>>Cliquez sur les photos pour les agrandir<< 

×